Elections régionales : la liste "Colère et espoir" (journal l'Union)

Publié le par Jean-Luc TOURNAY

Maxime Gremetz, leader du Mouvement « Colère et espoir », était de nouveau présent samedi dans la capitale de Haute-Picardie. Jean-Luc Tournay, tête de liste pour l'Aisne, s'est félicité d'être de ce nouveau combat politique au côté de cette figure politique picarde que « tout le monde connaît et reconnaît ».
Le conseiller régional saint-quentinois a fustigé la politique menée par Sarkozy/Bertrand mais aussi évoqué le manque de rigueur de la présidence actuelle du conseil régional en matière de distribution de fonds publics. « Les aides mises en place par l'Etat et notamment les fonds d'investissement ou les fonds de modernisation ont surtout servi, dans notre région, à licencier comme pour Nexans à Chauny qui a empoché près de 600 millions d'euros du FSI », a-t-il rappelé lors de la présentation de la liste à la presse. Les candidats seront d'ailleurs aux côtés des Continental mercredi appelés à comparaître au tribunal d'Amiens.
Autre reproche formulé, « le manque d'ambition et le non-respect des accords pris devant les électeurs en 2004, qui ont fait que les élus de « Colère et espoir » du groupe communiste et républicain ont quitté

l'exécutif régional pour entrer dans l'opposition ». Dernier élément qui conforte les candidats et leur tête de liste, le score recueilli par la liste « Colère et espoir » en 2004, près de 11 % des voix au premier tour. Et d'ajouter confiants : « À deux mois du scrutin de mars 2010, certains sondages nous placent à plus de 14 %, cela sans avoir concrètement débuter la campagne ».


source : http://www.lunion.presse.fr/index.php/cms/13/article/408704/Elections_regionales

Publié dans Articles de la Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article